La clinique est présentement fermée
Uvulopalatopharyngoplastie (UPPP)

Uvulopalatopharyngoplastie (UPPP)

Cette procédure fut initialement décrite en 1964 pour traiter le ronflement. Une version plus agressive de la technique fut par la suite développée pour traiter l’apnée du sommeil. Cette nouvelle technique, en plus de traiter le palais mou, impliquait les murs latéraux du pharynx.
Bien que l’UPPP réussisse à améliorer de façon significative le ronflement, et ce dans plus de 90 % des cas, seulement 30 à 40 % des patients ont une amélioration significative de l’apnée du sommeil et ses résultats sont encore moins bons à moyen long terme.

L’UPPP traite uniquement la portion du palais mou sans amélioration de la base de la langue (zone hypopharyngée) ou la cavité nasale, ce qui explique probablement le peu de succès de cette technique contre l’apnée du sommeil. Également, la fibrose ou cicatrice du palais mou peut contribuer à exacerber l’apnée du sommeil à long terme.

L’UPPP n’est pas non plus sans complication et on note parmi celles-ci la régurgitation nasale, l’incompétence vélopharyngée (reflux des aliments et liquides qui remontent dans le nez), l’hypernasalité ou voix nasillarde, la sténose du palais et évidemment la persistance de l’apnée du sommeil.

L’UPPP est moins utilisée de nos jours et a été largement remplacée par d’autres techniques comme le LAUP et l’uvulopalatoplastie par radiofréquence.

Comment Nous Joindre :

Sans frais : (855) 218-5186

Prendre Rendez-Vous

Situer nos Cliniques