La clinique est présentement fermée
Stimulation Électrique des Voies Aériennes Supérieures

Stimulation Électrique des Voies Aériennes Supérieures

La stimulation électrique des voies aériennes supérieures (UAS en anglais) est l’un des plus récents traitements de l’apnée obstructive du sommeil (AOS).

Commercialisé sous le nom d‘Inspire®, ce dernier a reçu l’aval de la Food and Drug Administration américaine en avril 2014 suite aux études préliminaires.

Le traitement n’est pas encore approuvé par Santé Canada et les patients canadiens ne peuvent donc pas en bénéficier pour le moment.

L’efficacité du CPAP n’est plus à prouver; ce traitement représente le « gold standard » lorsqu’il s’agit de traiter l’apnée du sommeil.

Le problème de ce traitement réside non pas dans sa capacité à ouvrir les voies aériennes, mais plutôt dans l’adhérence du patient au traitement.
On estime qu’environ 30% des utilisateurs ne parviennent pas à s’adapter et ne font pas rigoureusement usage de leur appareil.
Le traitement par stimulation électrique tente de répondre à ce problème.

Comment cela Fonctionne ?
Au cours d’une chirurgie, un petit appareil est implanté sous la peau du patient, au niveau de la clavicule. L’appareil est muni de deux fils; un premier doté d’un rôle de détection de l’activité respiratoire, et un second, qui envoie une stimulation électrique au niveau du nerf hypoglosse.
La stimulation peut être déclenchée par chaque inspiration ou de façon continue pour élever le tonus du muscle génio-glosse.

Les voies aériennes supérieures demeurent ainsi ouvertes en tout temps afin de permettre un passage optimal de l’air. C’est le patient qui doit activer l’appareil au moment de se coucher à l’aide d’un contrôleur sans fil.

Un autre aspect qui rend ce traitement intéressant est son aspect conservateur.
Plusieurs chirurgies pour traiter l’apnée du sommeil requièrent de modifier l’anatomie du patient.
Dans le cas du traitement par stimulation électrique, l’appareil peut tout simplement être retiré si celui-ci s’avérait inefficace ou que des complications survenaient.

Pour le moment, l’étude principale qui a mené à l’approbation de l’appareil Inspire® par la FDA a été publiée dans le New England Journal of Medecine.
Après 12 mois d’implantation et d’utilisation, les patients ayant l’appareil ont démontré une diminution d’environ 70% de leur apnée, soit un passage d’IAH de 29 à 9.

Pour le moment, les critères de sélection des patients sont bien définis. Les patients visés par cette thérapie doivent présenter un IAH d’entre 20 et 60 et avoir essayé la thérapie par CPAP au préalable. Un indice de masse corporel de 32 et moins est également recommandé et le patient doit être conscient qu’il ne pourra plus faire certains types d’examens d’imagerie.

Voici une petite vidéo démontrant le fonctionnement de l’appareil Inspire®. Nous la publions avec la permission de Inspire Medical Systems.

Comment Nous Joindre :

Sans frais : (855) 218-5186

Prendre Rendez-Vous

Situer nos Cliniques