La clinique est présentement fermée
Instructions Post-Opératoires – Chirurgie Orthognatique

Instructions Post-Opératoires – Chirurgie Orthognatique

Instructions post-opératoires de la chirurgie orthognatique

Il est normal de ressentir de la douleur après une chirurgie orthognatique. Il est également possible d’avoir un saignement modéré ou de l’enflure. Ce guide pourra vous fournir l’information nécessaire afin d’assurer une guérison rapide et optimale.

Douleur
Votre chirurgien vous aura prescrit des médicaments pour soulager la douleur. Prenez-les tels qu’indiqués sur la posologie. La médication antidouleur ou analgésique peut être classée en trois catégories. Le Tylenol est un excellent analgésique de base qui est généralement bien toléré. Il est recommandé de le prendre régulièrement lors des deux premières journées postopératoires. Les anti-inflammatoires comme le Naprosyn ou l’ibuprofène (Advil ou Motrin) contribuent de réduire la douleur en plus de l’enflure. Ces médicaments ne causent normalement pas de somnolence. Ils peuvent par contre causer des douleurs à l’estomac. Si cela survenait, vous pouvez consulter votre pharmacien afin qu’il vous propose une médication vendue sans ordonnance pour pallier aux douleurs à l’estomac. Sinon, vous pouvez contacter directement votre chirurgien. Finalement, les antidouleurs narcotiques comme la codéine, l’oxycodone ou l’hydromorphone sont des dérivés de la morphine et sont utilisés pour traiter les douleurs plus importantes. Ils ont cependant un effet de somnolence et peuvent causer des nausées. Si les symptômes devenaient trop importants, il est recommandé de cesser leur usage. Nous vous recommandons de recontacter votre chirurgien si ces derniers médicaments vous causent des symptômes trop importants, mais qu’il y a toujours de la douleur.

Engourdissement
Il est normal de ressentir un engourdissement du visage après une chirurgie orthognatique. Votre chirurgien fera un suivi de cet engourdissement. Cet effet secondaire a généralement l’avantage de diminuer la douleur lors de la période postopératoire.

Enflure
Suite à votre chirurgie des mâchoires, une enflure importante du visage s’ensuit. Durant votre hospitalisation, vous avez reçu des médicaments afin d’éviter que cette enflure ne soit trop importante. Cette enflure est tout à fait normale. Vous devez appliquer de la glace sur la région de la chirurgie 15 minutes chaque heure pour 48 heures. À partir du deuxième jour, l’application de compresses chaudes et humides favorise une résolution plus rapide de l’enflure. Nous vous recommandons de dormir la tête légèrement surélevée. L’enflure augmente généralement dans les 24 à 48 heures puis diminue graduellement. Elle peut persister jusqu’à 3 à 6 semaines après la chirurgie.

Saignement
Il est normal de saigner modérément dans les 24 à 48 heures suivant l’opération. Si le saignement est abondant, utilisez des gazes et faites une application au niveau des plaies dans la bouche pour environ 30 minutes. Remplacez-les aux 30 minutes jusqu’à ce que le saignement cesse. Il est important d’éviter de rincer, de cracher ou d’utiliser une paille pour boire durant les 24 heures suivant la chirurgie. Il est possible qu’il y ait formation d’ecchymoses (« bleus » au niveau de la peau). Ceci est normal après une chirurgie importante du visage et ces ecchymoses vont diminuer avec le temps. Certains patients présentent parfois une épistaxis (saignement du nez ). Dans ce cas, vous devriez vous allonger, surélever votre tête et appliquer une légère pression au niveau du nez. Le saignement devrait cesser dans la demi-heure suivante. Si le saignement est très abondant ou ne cesse pas, nous vous recommandons de contacter votre chirurgien ou vous présenter directement à l’urgence de l’hôpital où vous avez eu votre chirurgie. Il est très important d’éviter de se moucher pendant une période d’au moins deux semaines suite à votre chirurgie. Si vous vous sentez congestionné, utilisez un vaporisateur nasal tel que le Salinex au besoin. Se moucher pourrait causer un saignement de nez important et un gonflement facial dus à l’introduction d’air sous la peau.

Antibiotique et infection
Un antibiotique peut vous avoir été prescrit pour traiter ou prévenir une infection. Si c’est le cas, prenez-le tel qu’indiqué sur le contenant. Il faut poursuivre la médication et la prendre au complet même si vous n’avez pas d’enflure ou de douleur. Les infections sont relativement rares et surviennent en moyenne trois à cinq jours après la chirurgie. Voici les symptômes pouvant signifier une infection : une enflure ferme et douloureuse de la joue, une difficulté à ouvrir la bouche, un mauvais goût dans la bouche, la présence d’un écoulement de pus blanc jaune ou la difficulté à avaler.

Diète
Pendant les deux semaines suivant votre intervention, aucune mastication n’est permise entre les dents. Tout doit être liquide ou en purée. Vous pouvez utiliser la seringue qui vous a été fournie afin de faciliter votre alimentation. Il est très important d’avoir un apport en protéine suffisamment élevé. Nous recommandons de vous procurer des suppléments protéinés tels que BOOST ou Ensure. Par la suite, la réintroduction graduelle d’aliments peut être faite, en débutant par des aliments faciles à mastiquer (pâtes, omelette, poisson ou steak haché). Environ six semaines après votre chirurgie, il est possible de mastiquer normalement.

Hygiène buccale
Il est important de garder votre bouche propre. Il est possible que vous ayez une prescription d’un rince-bouche antibiotique. Ce rince-bouche doit être utilisé tel que prescrit. Vous pouvez aussi vous rincer la bouche à l’aide d’une solution saline en mélangeant une cuillerée à thé de sel dans un gros verre d’eau tiède. Vous pouvez rincer jusqu’à quatre fois par jour votre bouche. Il est surtout recommandé de le faire après les repas. Il ne faut pas débuter le rinçage de bouche avant 24 heures après la chirurgie afin d’éviter le saignement. Vous pourrez recommencer le brossage des dents environ trois à quatre jours après la chirurgie. L’hygiène buccale permet de diminuer les chances d’avoir une infection.

Nausées
Il est possible que vous ayez des nausées et vomissements suite à votre chirurgie ou en raison de votre médication. Si ces nausées sont trop importantes, il est recommandé de cesser la prise d’antidouleurs tels que les narcotiques tels que la codéine, l’hydromorphone ou l’oxycodone en premier lieu. Vous pouvez continuer d’utiliser le Tylenol et les anti-inflammatoires au besoin. Si vous n’avez pas d’allergie, vous pouvez prendre du Gravol. Nous vous recommandons d’aller vous en procurer à la pharmacie et de suivre les recommandations du pharmacien. Si des nausées surviennent, attendez 45 minutes et tentez de manger une petite quantité de nourriture à la fois. Il est important que vous demeuriez bien hydraté et que votre apport de protéine soit suffisant.

Activités et précautions
Il est important d’éviter toute activité intense pendant au moins quatre semaines suite à votre chirurgie. Aussi, vous ne devez en aucun cas risquer un contact ou une chute durant les six semaines suite à votre chirurgie.

Mise en place des élastiques
Suite à votre chirurgie, il est très probable que des élastiques aient été mis entre vos dents. Il arrive parfois que ces élastiques éclatent en période postopératoire. Si cela survenait, retirer tous les élastiques qui ont été mis dans votre bouche. Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter, car ces élastiques ne contribuent pas à tenir vos mâchoires en place. Contactez ensuite le chirurgien de garde et il décidera s’il est nécessaire de vous revoir afin de les remettre en place.