La clinique est présentement fermée
Implants Palatins

Implants Palatins

Les implants palatins sont utilisés chez certains patients dans le but de traiter le ronflement simple et l’apnée légère.
L’efficacité de ces implants a été démontrée par de nombreuses études.
Le facteur déterminant pour obtenir de bons résultats avec cette procédure est la sélection des patients.
La réponse physiologique à la présence de ces implants rendra le palais plus ferme et l’empêchera de vibrer.

Trouver les bons candidats – l’importance de l’examen clinique.

Bien que cette procédure comporte son lot d’avantages, ce ne sont pas tous les patients qui seront de bons candidats.
L’évaluation clinique par examen direct ou par fibroscopie (caméra souple) est essentielle afin de déterminer si l’anatomie des structures du palais et de la gorge présente des anomalies qui puissent être corrigées pas les implants palatins.
Les patients avec une luette courte et un palais mou plus épais obtiendront généralement de meilleurs résultats.
Les implants palatins peuvent offrir un bénéfice chez les patients ayant subi d’autres procédures chirurgicales dans le passé tel qu’une uvulopalatoparyngoplastie (UVPP).

Contre-indications
Les patients présentant une luette et un palais longs et hypertrophiques auront moins de bénéfice à court et long terme avec les implants palatins. On observe en effet une récidive fréquente après deux ans chez plusieurs de ces patients. Les patients atteints d’apnée du sommeil modéré ou sévère ne sont pas de bons candidats pour la mise en place d’un plan palatin. Une amélioration nulle ou minime est en effet notée chez ces apnéiques.

Comment la procédure est-elle réalisée ?
Cette procédure peut être réalisée sous anesthésie locale avec ou sans sédation consciente. Trois à cinq implants sont placés dans la musculature du palais.

La procédure dure environ 20 minutes. Les implants sont faits d’un matériel appelé Dacron® qui est utilisé en chirurgie depuis de nombreuses années. La mise en place de tous les implants s’effectue généralement en une seule séance.

La douleur postopératoire est la plupart du temps minime et une médication antidouleur ou analgésique est requise de façon limitée durant les 24 à 48 premières heures.
Une sensation de corps étranger au niveau du palais mou et dans la gorge est souvent ressentie par le patient pour quelques jours après l’intervention.

Il est recommandé de s’en tenir à une diète molle pour 24 heures suivant l’intervention. Un retour à une alimentation normale est possible le lendemain ou le surlendemain de la procédure.

Complications
Un suivi avec votre chirurgien est nécessaire, car environ 5 % des implants seront perdus. La perte des implants peut être causée par deux facteurs.

Premièrement, les implants peuvent extruder à travers la muqueuse (percer la muqueuse et être visibles en bouche). Dans de tels cas, l’implant doit être retiré et réinstallé ultérieurement.

Deuxièmement, une infection postopératoire, quoique rare, est toujours possible et encore une fois, le cas échéant, l’implant devra être retiré pour être remplacé plus tard.
L’effet de raffermissement du palais mou occasionné par les implants palatins prend jusqu’à trois mois avant d’atteindre son maximum.
La plupart des patients noteront une diminution de l’intensité du ronflement, mais rarement une disparition complète de celui-ci.
Les effets bénéfiques sur le ronflement de la mise en place d’un implant palatin peuvent ne pas être permanents et une récidive des symptômes est possible, généralement 2 ans suivant la mise en place des implants.

Comment Nous Joindre :

Sans frais : (855) 218-5186

Prendre Rendez-Vous

Situer nos Cliniques